Resident Evil crève l’écran avec un trailer interactif

novembre 13, 2009

ResidentEvil

Pour la sortie de son nouvel opus sur Wii, The Darkside Chronicles, Resident Evil lance un trailer interactif.

Tout se passe comme à l’accoutumée jusqu’au moment où des zombis un peu trop zélés sortent littéralement de l’écran et où vous êtes  invité à les calmer en dispensant quelques headshots directement dans la vidéo.

Cet exemple illustre encore une fois la tendance des communications pour les jeux à ressembler de plus en plus à des extensions de ces mêmes jeux.

Publicités

Le nouveau Instinct vu par Samsung

juillet 31, 2008

Sous l’intrigue apparemment banale de cette opération, qui nous invite platement à « suivre notre instinct », se cache un dispositif particulièrement original.

Samsung Canada promeut le téléphone Instinct grâce à une série de vidéos interactives tournées à la première personne, dans le style de la publicité Take It To The Next Level de Nike ou du clip Smack My Bitch Up de Prodigy, afin de mieux mettre en avant les fonctionnalités et les usages du produit.

Les vidéos sont destinées à créer une connexion émotionnelle avec la cible en mettant en scène un lifestyle jeune, masculin et urbain, légèrement inspiré des codes de la marque Axe, et dans lequel les consommateurs sont immergés grâce à l’interactivité.

La série de vidéos est diffusée sur YouTube afin de maximiser le potentiel viral de l’opération.


Twix, Get the girl : deux barres, une alternative

juin 5, 2008


Non, non, vous avez bien lu, il s’agit bien de la marque Twix et non d’un énième site pour la marque Axe, bien que le principe de vidéo interactive soit ici totalement pompé sur l’excellent Let the game continue de notre marque de déodorant préférée.

Pourquoi donc la marque des « deux doigts coupent faim » s’exprime-t-elle dans un registre aussi proche de celui de la marque AXE ?

A mon sens, la ressemblance est fortuite. Le vrai sens de l’opération provient d’un jeu de mots qui permet de redéfinir le moment de consommation Twix : « the perfect moment to chew things over ».

L’expression « to chew over » (« reflect deeply on a subject » nous dit le dictionnaire), que l’on pourrait traduire très approximativement par « tourner sa langue dans sa bouche avant de parler » ou encore « ruminer un problème », renvoie à un moment de réflexion. Le moment Twix est ainsi présenté comme une pause qui permet de réfléchir aux situations difficiles et de prendre des décisions grâce au réconfort et à l’énergie apportés par le produit.

Cependant, à la différence d’un Mentos (cf. les publicités d’il y a 10 ou 15 ans), la marque ne garantit aucunement l‘efficacité de cette réflexion : votre réflexion vous appartient, et vous êtes totalement responsable de sa réussite ou de son échec.

Ainsi, la forme interactive choisie met particulièrement bien en va leur le message de la marque : on place le consommateur face à des dilemmes auxquels il peut s’identifier, et mais on lui fait assumer les conséquences de ses actes.

Les multiples alternatives auxquelles l’on confronte l’internaute permettent également de créer un écho entre la duplicité du produit (Les deux barres de Twix) et la duplicité de l’homme (profond/grossier, fin/lourd, courageux/lâche, etc.).