Mashable « monétise Twitter » avec Twitter Brand Sponsors

mars 9, 2009

 

the_twitter_brand_sponsors

Mashable vient de lancer sur son site Twitter Brand Sponsors (cf. la partie droite du visuel), un module publicitaire qui affiche contre rémunération les fils Twitter des marques.

Publicités

Skittles crée l’évènement en « s’abandonnant aux internautes » sur les médias sociaux

mars 5, 2009

La marque de confiserie Skittles vient de lancer une initiative étonnante sur les médias sociaux qui suscite actuellement une polémique chez les communicants et les observateurs du paysage digital.

skittles_home

Elle a remplacé récemment la homepage de son site par une page Twitter qui agrégeait, sans modération, l’ensemble des twitts mentionnant la marque. Suite au déferlement de messages à caractère offensant, elle remplacé la page Twitter par une page Facebook plus inoffensive, puis par une page Wikipedia.

Aujourd’hui le site et son contenu se résument à peu de choses près à la somme des présences de la marque sur les médias sociaux : une fenêtre permet d’accéder rapidement aux contenus de Skittles sur Twitter, Facebook, YouTube, ou encore Flick’r.

skittles_facebook

L’initiative rappelle lointainement la plateforme Jeep Experience, mais sans ses principes d’animation des communautés et sa dimension pérenne. La marque se veut effacée, voire transparente, comme pour mieux signifier qu’elle compte donner le pouvoir aux internautes.

Mais voilà bien le problème : comment faire la part des choses entre opportunisme démagogique et innovation pertinente ? La marque Skittles vient-elle de nous gratifier d’une campagne marketing réellement efficace ou juste de succomber, par effet de mode, aux mythes et aux clichés véhiculés par l’imaginaire des médias sociaux ?

Les spécialistes s’interrogent sur l’intérêt de l’initiative et semblent partagés. Les 600 000 fans de la page Facebook Skittles et le buzz généré par ce coup ne suffisent pas à les tirer de leur perplexité.

Toutefois, nombre d’entre eux reconnaissent qu’elle constitue une forme de tournant dans la relation des marques aux médias sociaux.

Qu’en pensez-vous ?


La France compterait seulement 6000 utilisateurs de Twitter

janvier 25, 2009

Le nombre d’utilisateurs de Twitter en France est estimé à environ 6000.

Ce chiffre étant conjecturé à partir des renseignements indiqués par les utilisateurs sur leurs profils, on peut imaginer arriver à 10 000 ou 15 000  personnes maxi en  incluant les utilisateurs qui n’ont pas renseigné les leurs.

De quoi modérer l’enthousiasme général suscité par le taux de croissance impressionnant du service…

Quelques liens :

http://twitterfacts.blogspot.com/2008/06/first-state-of-twitosphere-in-france.html

http://www.cedricgiorgi.com/archive/2008/06/29/twitter-outils-et-stats.html

http://www.techcrunch.com/2009/01/20/did-twitter-just-pass-digg/

http://www.slideshare.net/Mehdi/2009-lannee-twitter-presentation?type=powerpoint


Quelques chiffres sur le partenariat CNN / Facebook pour l’investiture d’Obama

janvier 23, 2009

Après le New York Times, c’est à CNN de faire un carton sur Facebook en surfant sur la vague Obama (source CBNews):
– plus d’1.5 million de statuts mis à jour à travers la plateforme CNN/Facebook.
– une moyenne de 4 000 statuts mis à jour chaque minute pendant la diffusion
– 8 500 mises à jour de statuts pendant la minute où Obama a commencé son discours.
– la page Facebook d’Obama compte près de 4 millions de fans et plus de 500 000 messages
– des millions de personnes se sont connectées au site pendant la diffusion.

Obama semble redonner une raison d’être à ces titres en réhabilitant (momentanément) une sphère politique dont les consommateurs,  de plus en plus persuadés que le sort du monde se règles dans d’autres arènes, se désintéressaient.

Notes pour moi-même :

– dans quelle mesure cette utilisation « citoyenne » des médias sociaux reflète-t-elle une spécificité culturelle américaine (VS notre culture français ultra centralisée) ?

=> penser à relire les excellentes pages de l’Imaginaire d’Internet de Patrice Flichy où ce dernier explique comment l’imaginaire politique américain des communautés locales a contribué à façonner l’Internet des années 80/90’s, notamment à travers la culture des newsgroups.


Volkswagen US, champion de la Vox Populi

avril 29, 2008

Volkswagen US tient à nous montrer qu’il est bon élève et qu’il a retenu sa leçon sur les médias sociaux et la conversation.

Via What the people want, ce dernier se propose de relayer l'(e)opinion de ses consommateurs américains sur une multitude de sujets liés à leur vie quotidienne, bien au-delà du simple thème de l’automobile.

Pour ce faire, Volkswagen a mis en place un système de sondages, dont la particularité est de permettre aux consommateurs de poser leurs propres questions mais aussi d’exporter les résultats sur d’autres supports (sur des T-shirts par exemple…).

Dommage que cette initiative nous laisse avec un arrière goût de verni démagogique et d’opportunisme. Il en faudra plus, beaucoup plus, pour que la marque puisse légitimement se prévaloir d’écouter les gens, comme par exemple Dell.