Quelques chiffres sur Twitter

décembre 10, 2009

Un bon du nombre d’utilisateurs et de la notoriété de la plateforme



Encore un support de niche, malgré la hype dont il bénéficie



Les usages de Twitter les plus populaires, en vrac :

  • Obtenir des bons plans et des promos (cf. le succès de Dell Outlet aux US)
  • Se connecter et partager avec sa communauté d’amis
  • Se connecter et partager avec sa communauté de collègues
  • Ecouter et interroger des communautés
  • Créer du trafic vers son blog ou son site

( Source : Ifop / faberNovel pour l’Atelier de BNP Paribas via JDN)

Publicités

« On ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve  » : des moteurs de recherche taillés pour le Real Time Web

octobre 14, 2009

Nouveau paradigme dont la popularité croissante est liée au développement des services de micro-blogging et surtout à l’explosion récente de Twitter, le Real Time Web succède au « web 2.0 » (j’entends par ce mot la démocratisation progressive des usages participatifs et contributifs au sein de l’ensemble de la population internaute).

Les conversations en temps réel quittent désormais l’échelle interpersonnelle, à laquelle elles ont longtemps été cantonnées (cf. MSN et autres IM), pour prendre une ampleur massive, voire mondiale, susceptible à terme de bouleverser la structure même du web et de ses échanges.

Après plusieurs années d’interrogations sur les possibles usages de Twitter et leur finalité, ce dernier est de moins en moins exclusivement envisagé comme un outil individuel d’expression de soi  (ex : « 12h15, omg j’ai mangé une pomme »), mais de plus en plus comme un outil d’écoute collective.

C’est ce dont témoigne par exemple la récente refonte de la home de Twitter et l’apparition d’une nouvelle génération de moteurs de recherche spécialisés, tels que :

Tweetmeme , Oneriot, Topsy , Scoopler, et Collecta.

Oneriot

Google n’est pas adapté aux problématiques du temps réel et cela pour des raisons structurelles. Il met du temps à référencer les contenus, car notamment :

–          il s’appuie essentiellement sur le netlinking, critère grâce auquel il mesure l’autorité / popularité des sites, mais le netlinking évolue relativement  lentement sur le web (VS les besoins des conversations en temps réel).

–          afin de protéger ses utilisateurs du spam et de contrôler la qualité du contenu qu’il affiche, Google  bloque les contenus qui connaissent des progressions trop rapides, les assimilant à des contenus suspects.

Pour l’anecdote, le magazine Wired relate que, le soir de la mort de Michael Jackson, les internautes ayant tapé le nom du roi de la pop sur Google auraient été bloqués, le moteur ayant assimilé la progression improbable de la requête à une attaque de logiciels malveillants.

Ces nouveaux moteurs contournent les difficultés rencontrées par Google en s’appuyant sur des stratégies de recherche différentes et en particulier sur Twitter.

Ils permettent aux internautes de s’enquérir en temps réel des conversations les plus populaires de la toile et des évènements marquants qui se produisent un peu partout dans le monde.

Si McLuhan considérait les medias en général comme des extensions de notre corps et de nos sens, il envisageait les medias électriques en particulier comme des extensions de notre conscience à cause de la rapidité des échanges qu’ils autorisent.

A l’aube du Real Time Web, le cours de l’histoire semble encore une fois lui donner raison, comme le suggère cette citation d’Edo Segal, spécialiste du sujet : « Google organized memory, Real-time search organizes ours consciousness ».

Source : Wired, oct 2009


A quelles fins les américains utilisent-ils Twitter ?

juillet 29, 2009

twitter_usages_us

La majorité des utilisateurs de Twitter aux US seraient motivés par le fait de rester en contact avec leurs amis et leurs proches. L’usage professionnel est plus répandu chez les utilisateurs les plus âgés (parmi la population active bien entendu).

Source: TNS, “Consumer Internet Barometer” (via emarketer).


Stockholm Pride : how hetero are you ?

juillet 16, 2009

StockholmPride2

StockholmPride

Ce site lancé par Stockholm Pride analyse automatiquement les mots de votre feed Twitter afin de déterminer votre « taux d’hétérosexualité ».

L’initiative est un moyen particulièrement malin et frais d’amener les internautes à s’interroger sur les normes de l’hétérosexualité, leur caractère souvent arbitraire et leur influence sur la vie des individus.

Il invite notamment à réfléchir sur les préjugés associés à la définition des genres et en particulier sur le plus dangereux de tous : celui selon lequel les genres pourraient se quantifier.

Pour ce faire, il capitalise sur des usages existants en adoptant une forme familière pour des consommateurs qui passent un temps considérable à tenter d’objectiver leur personnalité et leur identité via une multitude de questionnaires et de quizzs pseudo-psychologiques sur Facebook.


Twitter + Michael Jackson = Billie Tweets

juin 30, 2009

billie_tweets

Voici un petit karaoké sur Twitter composé grâce au défilement d’une multiplicité de tweets contenant les mots de la chanson :

http://billietweets.com/.


« Petit, petit, petit, tout est mini dans notre vie… » : bienvenu dans l’ère de la « twitteriture »

juin 25, 2009

inbflat_musique001

Nous attentions depuis longtemps l’émergence d’une littérature adaptée à une époque où l’attention, pardon, le temps de cerveau disponible, est réduit à peau de chagrin et où les capacités de concentration des grands enfants hyperactifs que nous sommes semblent de plus en plus limitées : comme n’arrêtent pas de le dire les journaux autour de nous en ce moment, Internet nous rendrait stupides (cette conversation n’est pas finie, on en reparlera très bientôt !).

C’est à cette problématique que s’attaque, avec beaucoup d’humour, la « twitterature ». Elle consiste en un exercice de style de type nouveau qui fait penser aux fameuses nouvelles de six mots popularisées par l’ouvrage collectif Not quitte what I was planning : raconter les meilleures (ou pas) œuvres littéraires du monde en 140 caractères, ni plus, ni moins.

Les gourous de l’Oulipo disaient que la créativité naît de la contrainte… c’est ce qu’on méditera avec circonspection en découvrant le sort réservé par exemple à MacBetch, Le seigneur des anneaux, ou encore à American Psycho

Le site propose quelques exemples et invite les internautes à envoyer leurs propres versions twitterisée de romans, pièces ou nouvelles.

Qui se lance ?


Dell affirme avoir gagné 3 millions de dollars grâce à Twitter

juin 16, 2009

Dell est présent sur Twitter depuis 2007, notamment avec @DellOutlet, une page dont la marque se sert pour faire la promotion de ses produits et proposer des réductions ainsi que des offres exclusives.

Cette dernière compte environ 650 000 followers et sa contribution aux ventes de la marque se serait considérablement accrue en 2009.

Si le site ZDnet nous rappelle que ces chiffres représentent « une goutte d’eau » face au CA global de la marque (Au dernier trimestre 2008, ce dernier s’élevait à 13,4 milliards de dollars), ils  apportent toutefois un argument de poids pour alimenter les débats actuels sur l’utilité commerciale et marketing de la plateforme : comment ignorer plus longtemps une plateforme qui apporte de telles ventes incrémentales ?