Battle For Milkquarious : cacher dans son site un rétro-advergame 8bits à débloquer grâce au Konami Code

novembre 19, 2009

Vous connaissez surement Battle For Milkquarious, la dernière opération lancée par Goodby Silverstein dans le cadre de la campagne Got Milk ?.

L’agence a encore brillé par sa créativité avec cet opéra rock déjanté et son ambiance kitsch qui fleur bon le Flash Gordon.


Comme il se doit, le site dédié comporte la comédie musicale en question, ainsi qu’un jeu concours et une application musicale, mais la magie ne s’arrête pas là, il y a aussi un deuxième effet kisscool…

En tapant le Konami Code lors de la séquence d’introduction du site, vous accédez à un bonus inattendu : un rétro advergame qui réjouira les geeks nostalgiques en leur permettant de revivre l’aventure de White Gold avec un graphisme 8 bits digne des Megamans d’antant !

A noter : les emprunts au rétrogaming semblent se multiplier pour séduire la tranche la plus haute de la génération Y, comme ici, ici ou ici.

Publicités

Msnbc.com explore l’advergaming sur bornes d’arcades

août 6, 2008

« Medium is the message » : le site Msnbc.com a complété l’expérience de rétro-gaming qu’il proposait à ses consommateurs, à des fins publicitaires, par un support matériel qui rend cette dernière plus authentique, parce que plus sensorielle et plus totale : la borne d’arcade.


Nokia Get-Out-And-Play : This is a tribute…

avril 16, 2008

Nokia a récemment produit une vidéo impressionnante en stop motion afin de promouvoir N-Gage, sa nouvelle plateforme de téléchargement de jeux mobiles.

Au premier abord, la stratégie ressemble à celle de Sony Bravia : mettre les moyens nécessaires à l’élaboration d’une vidéo qui, par sa démesure et son aspect spectaculaire, va conquérir l’enthousiasme des consommateurs, au point éventuellement de générer des effets viraux. La vidéo fait l’objet d’une stratégie de content seeding sur les média sociaux (notamment sur YouTube), et la marque met également en avant son « making of ».

Mais, ne nous y trompons pas, les enjeux de cette campagne sont spécifiques. Il s’agit en premier lieux pour la marque de vendre du jeu vidéo avec un discours suffisamment universel, sachant que ce genre de produit appel souvent des campagnes très segmentantes.

Nokia a résolu le problème en faisant appel à un symbole fédérateur absolument casual et rétro : le jeu Snake. Ce dernier a le mérite d’être universel (qui n’a jamais joué à Snake sur un Nokia ?) et de titiller la fibre nostalgique des consommateurs. Ainsi la campagne est tournée sous l’angle d’un hommage à ce jeu mythique.

Par ailleurs, toujours dans le même souci d’ouverture, la marque a soigneusement évité de mettre l’accent sur la technicité des jeux et sur leurs performances (qui pourtant constituent la véritable différence de l’offre, comme on le comprend en naviguant sur la plateforme N-Gage) au profit d’une communication centrée sur les bénéfices les plus généraux du gaming mobile : la mobilité et la dimension collective.

Nokia, en bon leader, travaille pour la catégorie en tentant de démocratiser de « nouveaux » usages. Mais il tente également de préempter l’idée même de jeu mobile.

La réalisation de la vidéo, et plus largement du minisite Get-out-and-play qui lui sert de principal support, est particulièrement soignée et originale. La musique est délicieuse, et l’on appréciera l’originalité du jeu Ball Breaker qui s’invite subrepticement au milieu de du spot.


Dodge recourt au rétro-gaming pour séduire sa cible

avril 10, 2008

Dodge investit à fond dans la nostalgie et dans l’humour pour séduire les jeunes japonais grâce à cet advergame qui emprunte les codes des RPG des années 80.

Comme il est d’usage dans ce type de jeu, le scénario est ultra simple : le héros désire se marier avec Lucy, la fille du fleuriste, mais il doit, pour la séduire et prendre l’ascendant sur son rival, se procurer une Dodge !

La marque met en scène ses véhicules et leurs caractéristiques de façon absolument décomplexée et hilarante à travers le jeu.

Par ailleurs, le jeu impose au personnage des phases de sommeil entre les différentes étapes de sa quête, ce qui oblige en théorie l’internaute à revenir plusieurs fois sur le site pour achever son aventure …